Edito de la semaine

LE CHEF EN SES HIÉRARCHIES

On a beaucoup parlé de chefs cette année.

Comment vas-tu camarade ? Comme mon chef !

Nous vivons dans la civilisation du chef. Le chef est un sous-produit de l’organisation. Il y a un chef de toute chose. Il y des chefs de tous niveaux. Chacun est chef en son métier.

J’avais un grand oncle qui était facteur-chef dans une grande gare du P.L.M. Je n’ai jamais su ce que faisait un facteur-chef dans le transport ferroviaire. Mais ce titre conférait à son porteur, un brave homme, prestige et considération dans la famille.

Je connaissais donc depuis longtemps la magie du mot chef qui ne se promène jamais seul et se fait accompagner d’un qualificatif qui le situe dans la hiérarchie des quartiers de noblesse. Ce n’est pas une originalité mais les hasards de la vie m’ont nanti de nombreux chefs et ont fait de moi le chef de quelques autres. J’en ai tiré des enseignements pratiques et une philosophie à toute épreuve.

Je ne vous imposerai pas l’énumération de ce que je dois à mes chefs. Cela ressemblerait à de la vantardise. Je vous épargnerai aussi une typologie des chefs qui ne pourrait être que subjective et non exhaustive.

Je n’ai eu que des chefs formidables.

Entre celui qui voulait tout savoir avant de décider et celui qui décidait tout en l’instant et n’en démordait jamais, j’ai pu observer toute la gradation des impulsifs, des exigeants, des indécis, des étourdis, des obstinés.

Je connus une brute qui aimait me convoquer tard le soir pour me commander un formidable travail à livrer le lendemain matin à la première heure.

J’ai admiré le détachement d’un autre qui s’ennuyait quand on lui parlait du travail.

L’un d’entre eux ne savait pas aligner trois mots mais n’avait pas son pareil pour déceler une phrase boiteuse.

Tel autre lisait les philosophes grecs en leur antique langue et nous y associait.

Je dois beaucoup à celui qui m’apprit à biffer tous adjectifs et adverbes pour donner de la vigueur à un texte. Depuis, je ne les emploie guère que par dérision.

Tous m’ont soumis à la diversité des exigences culturelles appliquées à l’écriture.

Si vous avez un jour le malheur de devenir le porte-plume de quelque chef, vous devrez bien vite appliquer ce précepte d’un ami humoriste selon lequel « il s’agissait d’écrire le discours que le chef eût prononcé s’il avait eu le temps de l’écrire. »

Mais le malheur veut aussi que le savoir-faire de la communication soit un art incommunicable. Il l’est d’autant plus que le chef a toujours un chef, dont les exigences propres viennent brouiller les directives. Que dire des enchevêtrements des hiérarchies ?

J’approuvais Chirac quand il disait qu’un chef est fait pour « cheffer » mais j’y ajouterais qu’un bon chef doit savoir cheffer sans son chef. Entendez que toute initiative est non seulement permise mais recommandée, à condition qu’elle soit bonne. C’est à chacun d’en juger, de prendre ses risques et de laisser croire au chef que le chef en a eu l’idée.

La plus belle leçon de chefferie me fut sans doute donnée, sans le savoir, par mon vénérable et précité grand-oncle, en me racontant sa guerre de quatorze.

Le brave fut blessé sept fois et traîna toute sa vie une blessure qui ne se cicatrisa jamais et que sa femme pansa tous les jours jusqu’à son âge le plus avancé.

Admis dans une infirmerie, il fut soumis à une promenade journalière encadrée durant laquelle il avait du mal à suivre malgré les injonctions du chef. Vint le jour de distribution des permissions. Le chef déchira la sienne pour avoir traîné la jambe. Le brave homme appliqua devant témoins un formidable coup de canne en travers du visage du chef. L’affaire s’arrêta là car nulle hiérarchie n’aime les chefs qui ont des démêlés avec leurs subordonnés. Quiconque voit son autorité contestée n’a pas intérêt à l’ébruiter.

Le cas me revint à l’esprit lorsque le Chef de l’État, Chef des Armées crut bon de rappeler par les grandes voies médiatiques ce que tout le monde sut bien avant lui : C’est lui le chef et il ne veut pas être confondu avec ses subordonnés.

Tout chef a un chef au-dessus de lui. Le chef du Président c’est le peuple souverain. Il distingue parfois le fond et la forme. Et il sait administrer les coups de canne.

Pierre Auguste 
Le 13 septembre 2017

 

Saint Thomas et le changement

sautLors de processus de changement, il se trouve toujours quelqu’un pour questionner l’avenir, “...qu’est ce qui prouve que ça va marcher ?...”

Enfin, cette rentrée est placée sous les auspices du changement. Depuis les “30 glorieuses”, 20 ans d’attentisme ont succédé à 20 ans d’immobilisme. Les rendez-vous manqués ont coûté cher en attractivité et donc en chômage et en confiance...

Lire la suite...

 

Enligne remercie ses 40000 abonnés Facebook

 

 Enligne remercie ses 40.000 abonnés Facebook

 

Enligne poursuit son développement international

 

http://enligne-int.com poursuit son développement international

Europe :
enligne-fr.com
enligne-be.com
enligne-ch.com
enligne-de.com
enligne-es.com
enligne-ie.com
enligne-it.com
enligne-lu.com
enligne-nl.com
enligne-pl.com
enligne-pt.com
enligne-uk.com

Lire la suite...

 

Est-il utile de rechercher du travail pendant les vacances ?

chercher un emploi

 

Chaque année, au moment de la période estivale, nous constatons une baisse des inscriptions des demandeurs, qu'ils soient en recherche d'emploi, de mission ou de stage.

Beaucoup se disent, "...bon, ce sont les vacances, personne ne recrutera pendant cette période, j'attends septembre..." et remettent à plusieurs semaines le dépôt de leur candidature.

Ceci est sans percevoir que les phénomènes réels qui composent le marché de l'emploi sont tout autre...

Lire la suite...

 

Un nouveau service : le Pack Annonce PLUS

megaphoneEnligne a mis au point un nouveau service de recrutement : le Pack Annonce PLUS.
C’est le même service que le pack annonce qui vous permet toujours de diffuser une offre d’emploi sur ceux de nos 3.000 sites spécialisés où votre offre est pertinente, d’accéder librement à la CV-thèque, de bénéficier d’une remise en tête de page et d’un emailing chaque semaine, d’afficher votre logo et de mettre un texte illimité.

Pour moins de 100 € supplémentaires, le Pack Annonce PLUS vous permet en plus de bénéficier d’un effet de “boost” grâce à la diffusion payée, sur les réseaux sociaux Facebook et Twitter, d’une publicité vers votre annonce.

La campagne vous permet d’élargir encore plus l’audience de votre offre et de faire venir encore plus vite des candidats.

Pour vos recrutement urgents, utilisez le Pack Annonce PLUS.

 

En savoir Plus

 

Libérez vous des petites cases

 

prisonsIl est un problème concernant l’emploi dont on parle peu, c’est celui du cloisonnement que chacun produit en enfermant l’autre dans des cases.

La méthode analytique divise pour comprendre. Diviser permet de nommer les parties et participe à la prise de possession mentale de la chose. Comprendre permet, notamment, normalement, de prendre des décisions éclairées.

Certaines petites phrases de recruteurs en disent long sur la société et ses problèmes.

Lire la suite...

 

Vive l'ambition

ambitionUn candidat malheureux aux élections présidentielles a dit “Le travail va se faire plus rare”...

Excepté “ce qui est pénible”,  “qui force à se lever tôt le matin” et qui peut “provoquer un burn-out”… sait-il vraiment ce dont il s’agit ?


En physique, le travail d’une force, c’est le produit d’une force appliquée à un objet, par la distance de déplacement de cet objet. Autrement dit : c’est de l’énergie qui permet de déplacer une certaine masse sur une certaine distance.

Peu de travail : petit objet déplacé et/ou petit déplacement, peu d’énergie déployée donc peu de moyens mis en oeuvre qui donnent peu de résultats.
Grand travail : gros objet déplacé et/ou grand déplacement, beaucoup d’énergie déployée, beaucoup de moyen mis en oeuvre et au bout du compte, normalement, beaucoup de résultats...

Lire la suite...

 

Lettre ouverte à mes amis Facebook

Tribune : Lettre ouverte à mes amis Facebook

 

Ce message est destiné à tous mes amis Facebook dont j’ai lu patiemment, et parfois stoïquement, pendant des semaines de campagne, les posts engagés.
Certains ont transformé mon mur en panneau d’affichage électoral en collant affiche sur affiche (souvent sur leurs propres affiches de propagande).
D’autres m’ont fait me protéger au fond de ma tranchée pour éviter les boules puantes balancées comme des grenades depuis des sites plus que nauséabonds.
Certains m’ont surpris par leur intolérance, leur sectarisme et leur fanatisme, d’autres pas.
Je vous rassure, si vous êtes en mesure de lire ceci, c’est que je ne vous ai pas sortis de ma liste d’amis car je vous aime bien quand même.

Personnellement, je n’attendais pas grand chose du résultat et je n’en n’attends toujours pas grand chose tellement ce qui est à changer doit sortir des esprits de chacun et non des urnes.

Cependant, j’ai eu envie de vous écrire car je me suis demandé ce que j’aurais fait si certaines configurations de 2eme tour s’étaient présentées. Je sais que j’aurais été déçu, dans certains cas j’aurais été, comme certains d’entre vous, en colère.
Comme certains d’entre vous, j’aurais certainement été tenté par l’abstention ou le vote blanc.

J’en appelle à votre sang-froid et à votre sagesse car chacun de vous en a, dans sa diversité et son authenticité. L’émotion de la déception va retomber vite au regard des 5 ans que nous allons passer avec le dirigeant que le peuple choisira.
Ce dirigeant aura des réformes complexes à mener pour relancer l'éducation, l’économie et l’emploi et réduire les inégalités dans un monde qui globalement ne fait pas de cadeaux aux faibles. Il ne pourra pas les mener seul.

Celui qui peut réussir sera celui qui ouvrira le plus les bras aux autres.
Faites ce que vous voulez mais, s’il vous plaît, votez.

 

Les enchainements catastrophiques

 

29 Juillet 1967, L’USS Forrestal, un porte avion américain en mission travaille dans un certain climat de routine. Les procédures de sécurité ne sont pas appliquées. La désinvolture et la décontraction conduisent des opérateurs à perdre conscience des énergies en jeu.


Soudain, une roquette est déclenchée par erreur. Il s’ensuit un enchaînement dramatique d’explosions, d’incendies et de destructions. La chaîne de commandement est détruite, les experts en incendie sont anéantis, les systèmes tombent les uns après les autres comme des dominos.
Une video a été tournée pendant cet événement.


Ce porte-avion est un cas d’école, huis clos, un système représentatif de tout système susceptible de s’auto détruire si certaines conditions sont remplies.
Un cas à écouter, comprendre et méditer...

 

http://gestion-des-risques.enligne-fr.com

 

 

L'éthique est elle morte ?

renaissanceCertains tentent de nous expliquer que l’éthique est “passée de mode” : lois des affaires, lois de la politique, loi du système, ils veulent nous faire croire que toute chose non interdite par la loi est de facto autorisée. Ils pensent que la dureté du monde justifie l'évitement des contraintes s’appliquant à chacun, que ce qu’ils obtiennent du système est dû dès lors qu’ils peuvent décider de se l’octroyer, de ne pas appliquer à soi les efforts demandés aux autres.
Le parfum suranné de la morale les fait sourire.

Comment caractériser l’éthique ?

L’éthique est le respect d’une priorité pour le bien commun et le bien des autres avant l’intérêt particulier.

Elle est un parfait alignement entre les arrières pensées, la pensée, les paroles et les actes et derrière ceci la volonté de ne pas tromper autrui.
Elle est le respect de la parole donnée.
Elle est de s’appliquer à soi même ce qui est demandé aux autres.
Elle est la remise en question de soi, sans concession, lors de situations d’échecs.
Elle est le respect de la notion de responsabilité, c’est à dire assumer les conséquences de ses actes.
Elle est le ciment d’une société.


Par glissements successifs, son défaut entraîne la corruption généralisée. Dans un système pyramidal, une personne corrompue à quelque niveau que ce soit dans la pyramide, “intoxique” ceux qui lui sont subordonnés. Si par malheur la tête est corrompue, toute la pyramide devient corrompue.
La corruption peut prendre de multiples formes : des plus amples aux plus insignifiantes en apparence. Toutes les formes concourent à la méfiance de l’autre, la défiance et finalement la crise.
La crise est la conséquence de la mise à l’écart de l’éthique car la crise est la conséquence du manque de confiance

L’éthique amène la confiance. La confiance facilite les échanges et redonne vie à l’économie...

Lire la suite...

 

La ténacité Enligne

 

 

http://enligne-fr.com

 

L'agilité enligne

 

http://enligne-fr.com

 

La mobilité enligne

 

http://enligne-fr.com

 

 

Normandie enligne

 

http://enligne-fr.com/normandie

 

 

Calvados enligne

 

http://enligne-fr.com/calvados

 

 

Bayeux enligne

 

http://enligne-fr.com/bayeux

 

 

Caen enligne

http://enligne-fr.com/caen

 

 

Lyon enligne

http://enligne-fr.com/lyon

 

 

Analyse de cause au service de la compréhension

complexiteEn technique d’analyse de causes, il est nécessaire d’étudier l'enchaînement des faits pour comprendre ce qui est.

Un angle d’attaque, peu pratiqué en particulier par la sphère médiatique, porte sur l’analyse de la non existence de certains faits dans les enchaînements étudiés.

L’actualité nous apporte tous les jours des exemples de ces analyses tronquées.

 

Un dossier portant sur des actes moralement contestables commis par un candidat à l’élection présidentielle française est communiqué à la presse 2 mois avant une élection présidentielle et 1 mois après des primaires d’un parti politique.

Les faits portent sur une période de 185 mois répartis entre Avril 1986 et Novembre 2013.

Lire la suite...

 

Pub enligne

 

<< Début < Préc 1 2 3 4 5 6 7 8 Suivant > Fin >>

Page 1 de 8

Accessibilité
Increase Font Size Option 5 Reset Font Size Option 5 Decrease Font Size Option 5
Changer le fond
basic_bleu
Visiteurs
216 Visiteurs connectés